« Vigieplastic Méditerranée » 2020, des premiers résultats à bord

Comptage et catégorisation des déchets en plastique en direct sur le bateau
avec les scientifiques et les éco-volontaires du laboratoire citoyen.

 

L’objectif de la campagne test 2020 était de pouvoir mettre en place à bord, un protocole pour identifier et comptabiliser dans un premier temps les échantillons des prélèvements jusqu’à la taille de « 1 mm ».
Ces échantillons des stations de surface ont été collectés dans la mer Tyrrhénienne du Nord avec nos deux filets Manta d’une ouverture rectangulaire de 0,6 x 0,2 m avec un filet d’une maille de 330 µm.  Ils ont été remorqués sur les cotés bâbord et tribord du bateau à partir d’un tangon sur le côté du bateau, pour les maintenir hors de la vague d’étrave, durant 30 min à une vitesse comprise entre 2 et 3 nœuds et des conditions de vent inférieures à 2 Beufort. La distance entre le point de départ et le point final des filets Manta a été calculée avec la position GPS et le logiciel OpenCPN. Pour chaque trait de prélèvement, la distance est calculée à partir de la vitesse moyenne du bateau et un fluxmètre permet de calculer précisément le volume d’eau filtré.

Les contenus des prélèvements des filets mantas ont été placé dans une série de tamis métalliques en inox, correspondant à des mailles de 5 mm, 2,5 mm, 1 mm et 200 µm. Les échantillons de plastique ont été rincés dans de l’eau de mer filtrée et séparés manuellement de la matière organique jusqu’au tamis avec des mailles de 1 mm. Ils ont ensuite été comptés et triés en différentes catégories de taille (> 5 mm; 5 – 2,5 mm puis les microplastiques de 2,5 – 1 mm).

Tous les échantillons plastiques ont été triés en 5 descripteurs morphologiques (fragments; films; lignes; polystyrène; granulés) selon la méthode suggérée par GESAMP (2019).  Ce premier tri a été complété par une classification en 8 classes de couleurs selon la méthode suggérée dans EMODNET (Galgani et al.2017). Les particules difficiles à déterminer ont été observées et identifiées au microscope optique.

Pour chaque analyse d’échantillon, trois scientifiques et éco-volontaires citoyens ont travaillé ensemble : deux pour analyser le tamis et le troisième pour noter la taille de la classe, la morphologie et la couleur, dont les données sont saisies à bord. Les déchets de plastique de moins de 1 mm ont été conservées pour des analyses ultérieures.

 

Cette première phase de catégorisation et de comptage à bord des prélèvements de déchets plastiques jusqu’à la taille de « 1 mm », va permettre de gagner énormément de temps dans le traitement des échantillons. Ces premières données obtenues après chaque prélèvement pourront faire l’objet d’une diffusion de ces résultats dès la fin de chaque campagne.

 

 

 

 

 

 

 

D’autres protocoles de traitement des données à bord par les scientifiques et les éco-volontaires sont en cours de préparation pour la campagne 2021.

Seconde galerie photo sur les tests des protocoles scientifiques pour la campagne 2021.

 

 

Merci à nos partenaires :