Le Cnam Intechmer

Logo Cnam Intechmer

 

 

Institut de formation et de recherche en sciences et techniques de la mer.

Déchets plastique dans les sédiments : circulation de fond

Anne  Murat et Yan Mear : (Cnam INTECHMER – Cherbourg)
Les fleuves transportent probablement une grande quantité de déchets plastiques provenant de tout le bassin versant. Certains flottent à la surface et d’autres voyagent sur le fond, avec les sédiments. Des premiers prélèvements dans le prodelta du Rhône seront effectués afin de déterminer les facteurs prépondérants de la circulation des microplastiques de fond. Ces prélèvements nous informeront de leur éventuelle présence et par la même de leur origine fluviale.

Biofilm sur les déchets plastiques flottants :
Une bonne chose ou pas ?

Martine Bertrand : (Cnam INTECHMER – Cherbourg)

Du plastique immergé dans l’eau de mer est systématiquement colonisé par des organismes. Les bactéries sont les premières à se « coller », puis viennent les algues, puis les animaux. Plus la durée d’immersion est longue, et plus le biofilm vivant est épais. Les plastiques flottants hébergent des espèces dérivant à leur contact. Les plastiques flottants récoltés en Méditerranée par Expéditions MED 2015 seront caractérisés quant à leur biodiversité par le Cnam-Intechmer. Une étude préliminaire sur des échantillons récoltés en 2014 a révélé la présence d’espèces capables de s’adapter en milieu extrême, comme des bactéries typiques d’un milieu pollué en soufre ou des microalgues capables de se développer sous intensités lumineuses fortes. Les mini-radeaux que constituent les plastiques colonisés par le vivant pourraient disséminer les espèces transportées.
Une bonne chose ou pas ?
Attention aux espèces invasives ou pathogènes !
Du côté des espoirs, nous avons celui de trouver une ou plusieurs espèces capable(s) de dégrader le plastique.