Des microplastiques dans les fruits et légumes

26 juin 2020

Les microplastiques contaminent les fruits et légumes que nous mangeons, selon deux études scientifiques distinctes publiées cette semaine.

Selon la première étude évaluée par des pairs du scientifique de l’Université de Catane, Margherita Ferrante, les pommes sont les fruits les plus contaminés tandis que les carottes sont les légumes les plus touchés. Publié cette semaine dans la revue Environmental Research, le rapport appelle à une révision urgente des effets des microplastiques sur la santé humaine.

Une deuxième étude évaluée par des pairs cette semaine révélera que le plastique est aspiré avec de l’eau à travers les systèmes racinaires des cultures vivrières. L’étude réalisée conjointement par le Dr Lianzhen Li de l’Institut Yanthai de recherche sur les zones côtières en Chine et le professeur Willie Peijnenburg de l’Université de Leiden aux Pays-Bas, doit être publiée dans la revue Nature Sustainability. Le professeur Peijnenburg a découvert que les microplastiques pénètrent dans les racines des plants de laitue et de blé, après quoi ils sont transportés vers les parties végétales comestibles du sol. Pendant des décennies, les scientifiques ont cru que les particules de plastique étaient trop grosses pour traverser les barrières physiques des tissus végétaux intacts. Mais cette nouvelle recherche jette des doutes à ce sujet – avec les légumes-racines tels que les carottes, les radis, les navets et les légumes à feuilles comme la laitue, les plus à risque de contamination microplastique. Les militants estiment que ces nouvelles découvertes jettent de sérieux doutes sur la sécurité des aliments que nous mangeons.

Article diffusé sur :