32ème Salon National de la Conchyliculture

Invité au 32ème Salon National de la Conchyliculture et des Cultures Marines de Vannes Expédition MED a présenté les premiers résultats de son opération : « Déchets salés ».

logo-salon-conchylicole

L’inauguration en présence du sénateur du Morbihan : Joël Labbé,  du maire de Vannes : David Robo et du président du syndicat national de la conchyliculture.
expedition-med-salon-conchy-corentin-2
Associés aux premiers éléments de présentation de sa future  Exposition pédagogique et photographique « Un océan de déchets salés », Expédition MED a restitué également une sélection de déchets récoltés sur les plages du littoral Atlantique suite aux collectes citoyennes de nettoyages de plages du littoral Atlantique réalisées au cours de l’hiver 2016.expedition-med-salon-conchyliculture-2 expedition-med-salon-conchyliculture-28

Les conchyliculteurs sont doublement concernés, même s’ils sont une source minoritaire de rejets de déchets plastiques en mer, ils peuvent également en devenir des victimes !
Par ingestion directe ou via le plancton contaminé, les organismes filtreurs peuvent accumuler de grandes quantités de micro- et de nano-plastiques.  Avec des conséquences sur la biologie des bivalves, sur la santé et sur l’économie !

Un consommateur européen moyen ingère environ 4 600 micro-plastiques par an, rien qu’en consommant des moules et des huitres.

Le test des microplastiques contenus dans les moules :
http://bit.ly/TestMicroplastiquesMoules

La vidéo du test en suivant ce lien : http://www.expeditionmed.eu/fr/

 

Les premiers résultats montrent que le plastique fait systématiquement un score de plus de 90%, et que les activités marines y prennent une part très variable (entre 10 et 70%). La conchyliculture semble une source minoritaire face à la pêche ou la plaisance, mais reste cependant largement significative.

expedition-med-salon-conchyliculture-56

Dans le cadre de l’opération Déchets Salés : Résultats temporaires

103 747 macro-déchets ont déjà été triés et catégorisés  dont 95% sont en plastique selon un protocole standard. Provenant du nettoyage de 15 plages sélectionnées du littoral Atlantique selon leurs caractéristiques géographiques ce pourcentage est inédit et les sources de plastique sont fortement variables d’un site à l’autre.

 

 

dechets_conchylicoles

Nous avons retrouvé près de 4000 déchets plastiques conchylicoles, représentant un peu plus d’un dixième des déchets plastiques issus des activités marines, et 4% du total. Les plus nombreux proviennent de l’ostréiculture.

Il convient toutefois de relativiser ces résultats qui ne donnent qu’une image du littoral à un instant donné (printemps 2016). Notons également que certains hotspots conchylicoles  tels que le golfe du Morbihan ou le bassin d’Arcachon n’ont pas   été échantillonnés;

 L’opération déchets salés : Poster des premiers résultats
http://bit.ly/MEDdechetssaléspremiersresultats

Opération test « Déchets Salés »  réalisée avec le soutient de :

 

New Logo Fondation LEA NATURE+JB-QUADRI

La galerie photos

Déchets et climat même combat

COP21 :
L’océan rejoint le grand concert  de la négociation climatique

Après des années de travail et de négociations, l’accord climatique approuvé à Paris ce samedi 12 décembre marque un moment historique pour la planète : il jette les bases d’une transition progressive vers une économie verte et non carbonée.

Pour l’Océan, la donne a définitivement changé. Apparu dans le préambule du texte final (« notant qu’il importe de veiller à l’intégrité de tous les écosystèmes, y compris les océans… »), cette mention est le signe d’une prise de conscience mondiale quant à l’importance des liens entre Océan et Climat. L’intégration de l’Océan dans l’Accord de Paris témoigne de la reconnaissance de son intégrité comme partie prenante de l’équilibre climatique.

C’est ici une victoire symbolique pour tous les membres de la Plateforme Océan et Climat qui ont travaillé sans relâche pendant près de deux ans avec le soutien de la Commission océanographique de l’UNESCO, pour faire entendre la voix de l’Océan, et bien au-delà de la communauté Océan elle-même : elle est la première pierre d’une œuvre collective et internationale pour faire de l’Océan un élément incontournable des prochaines conférences climat.

Expedition MED COP21 (4)

Nos interventions le 3 décembre à la COP21 au Bourget  et le 4 décembre au Grand Palais ont permis de présenter nos actions sur le constat de la pollution par les déchets plastiques en mer et d’aborder des solutions avec les entreprises et industriels présents dans la salle. La présence dans la salle d’industriels a permis un échange intéressant sur les solutions possibles et proposées.
Les entreprises et industriels présents :

Expedition MED COP21 (1)

Suez avec Isabelle Censi, sur les solutions des stations d’épuration pour filtrer les fibres plastiques en provenance des eaux de lavage de nos machines à laver.
Les entreprises Novamont avec Christophe de Boissoudy
et Sphère avec Jean Marc Nony, pour les sacs et emballages biodégradables et compostables.

Expedition MED COP21 (2)

Pour Expédition MED, la recherche scientifique, la mobilisation citoyenne et les ong, la volonté des décideurs politiques et les solutions industrielles sont les quatre piliers nécessaires pour stopper l’arrivée des déchets plastiques en mer.

« Stop plastic in the sea », c’est notre slogan
et notre objectif avec la pétition d’Initiative Citoyenne bientôt en ligne.