Un bilan de cinq ans de traque aux déchets plastiques en mer Méditerranée

    Après cinq campagnes de traque aux déchets plastiques, il est urgent d’agir.
    Expédition MED  initie la pétition d’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) *



    La mer est l’avenir de la planète : Prélever, Identifier, Analyser, Agir,
    nous luttons contre sa pollution et recherchons des solutions pour la protéger et la valoriser durablement.


    Face au défi environnemental et sociétal que pose l’empoisonnement de nos océans par les déchets plastiques, seule une mobilisation de tous les acteurs de la société permettra d’apporter des réponses face à cet enjeu.

    Un bilan qui confirme une situation alarmante, avec des zones de fortes concentrations de microplastiques.

    Les  résultats de 2014* révèlent des fortes concentrations sur les stations prises au large de Nice et de Cannes, les villes françaises les plus touchées en 2013 avec 185 000 microplastiques au km2.La station au large d’Albenga en Italie étant la plus importante avec 330 000 microplastiques au km2. Ces particules  peuvent entrer dans notre chaîne alimentaire et les conséquences sont  encore mal connues. Les résultats* confirment que ces microplastiques sont colonisés par des bactéries et  forment des biofilms sur leurs surfaces  ou elles se concentrent. Il faut maintenant étudier leur impact et leur toxicité, car certaines sont pathogènes pour l’homme.
    * Ces analyses ont été réalisées sous la direction scientifique de Maria Louisa Pedrotti et Gabriel Gorsky de l’Observatoire Océanologique de Ville Franche sur mer.

     

    Des milliards de fibres plastiques textiles  échappent aux systèmes de traitement des eaux usées.

     

     Degrémont Services a initié en 2014 le programme Ecoseastem  en partenariat avec la Métropole Nice Côte d’Azur, le laboratoire Océanographique de Villefranche sur Mer  et Expédition MED  sur le  larguage en mer de  fibres synthétiques en provenance des eaux de machine à laver et des STEP.

    Les premiers résultats révèlent  que chaque jour, ce sont des milliards de fibres plastiques qui passent à travers le système de traitement des eaux usées et sont relarguées en mer.

     

     

    Le bilan de 5 ans en Méditerranée en quelques chiffres

    • Cinq expéditions et 13000 km de navigation,
    •  Le laboratoire citoyen à embarqué 20 scientifiques et 82 eco-volontaires.
       les données recueillies ont contribuées à mettre en évidence la présence et l’impact des fibres plastiques, les macros et micros déchets plastiques en mer Méditerranée.
    • La collection de centaines d’échantillons d’Expédition MED est à la disposition de tous les chercheurs. Elle  est consultable  à l’Observatoire Océanologique de Villefranche sur Mer
    • 7 rapports et publications scientifiques
    • 14 contributions législatives Françaises  et 3 contributions Européennes
      qui ont permis une prise de conscience politique et l’émergence de projets de lois.
    • Plus de 200 articles de médias  Nationaux et Internationaux
    • 20 reportages de télévision et interview de radios en France  et à l’étranger.

     

    Un bilan avec de nombreuses contributions :

    Ces diverses contributions ont permis l’émergence de nombreux programmes de recherche
    et suscitées l’intérêt des populations sur cette pollution.

    *suivre les liens pour plus d’informations

    Des contributions scientifiques sur le constat de la pollution plastique en Méditerranée:

    Des contributions législatives  Françaises et Européennes pour trouver des solutions

    • 14  contributions Législatives : au Sénat et à l’Assemblée Nationale,  dont la proposition de loi visant à  interdire les sacs oxofragmentables.
    • Contribution au rapport du sénateur Roland Courteau : La pollution de la Méditerranée, état et perspectives à l’horizon 2030  (Officie Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques) (2012-2013)
    • Contribution Européenne : Commission Européenne Assemblée Parlementaire – Strasbourg : Audition pour la commission des questions sociales de la santé et du développement durable : Présentation, bilan  et situation de la pollution par les microplastiques en Mer Méditerranée (2013)
    • Contribution à l’UPM : Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée, Rabat (Maroc) : Audition  pour la commission  sur l’eau, l’énergie et l’environnement : Présentation, bilan  et situation de la pollution des microplastiques en Mer Méditerranée (2012)
    • Contribution  Européenne : Au contexte de la consultation, sur la meilleure manière de réduire l’utilisation des sacs en plastique en Europe. Les résultats de la 1ère campagne d’Expédition MED ont permis de définir le contenu (2011)
    • Contribution littéraire : Au chapitre « Méditerranéo  artificiale », du livre « Com’è profondo il mare »  de Nicolo Carnimeo, professeur d’université de droit maritime à Bari (Italie) et écrivain de la mer. (2014)

    Des actions de sensibilisation :

    Un bilan médiatique  avec plus de 200  articles de presses Nationaux et Internationaux et une vingtaine de  reportages de télévision et interview radios Français et étrangers. Merci aux journalistes qui ont réalisés  ces articles et reportages.

     

     

    Pour réduire cette pollution à la source, utilisons l’I.C.E*, le dispositif de démocratie participative de l’union Européenne qui nous permet d’agir.

    Expédition MED  présente 11 propositions à la Commission Européenne

    Devant ces constats inquiétants, nous exhortons l’Union Européenne, à bâtir une réglementation solide, ambitieuse et exhaustive sur la question des déchets plastiques pour préserver l’environnement marin.

    L ‘ICE  « Stop Plastic in the Sea » d’Expédition MED est actuellement à l’enregistrement auprès de la commission des pétitions de l’Union Européenne avec ses 11 propositions. Dès sa diffusion sur notre  nouveau site (bientôt en ligne) : www.expeditionmed.eu  nous vous en informerons et proposerons d’agir en soutenant notre Initiative et en la relayant auprès de vos réseaux.

     

    A  l’occasion de la conférence « Plastique en Méditerranée » se déroulant à Monaco les 10 et 11 mars, nous invitons Madame la ministre Ségolène Royal, S.A.S le prince  Albert  II de Monaco,  la Fondation prince  Albert  II de Monaco, la fondation MAVA,  Surfrider  Foundation Europe, Tara Expéditions  et les intervenants à nous rejoindre en soutenant et en relayant la pétition d’ICE « Stop Plastic in the Sea » dès sa mis en ligne sur le nouveau site d’Expédition MED.